Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Pratique et Utile

Les vacances au ski compromises par le Covid-19

Pas de vacances au SKI a cause du coronavirus COVID-19

A quelques semaines du 31 décembre, tout le monde se pose des questions sur les vacances de noël : Pourrons nous partager le traditionnel repas de noël en famille et entre amis, à la neige ? Allons-nous pouvoir aller en vacances à la montage pour faire du ski comme à chaque vacance d’hiver ? Et surtout quelles conditions sanitaires va encore nous imposer la pandémie de Covid-19 pour aller skier en toute sécurité ?

Les réponses dans quelques jours mais ce que l’on sait d’ores et déjà, c’est que beaucoup de stations de ski risquent d’être fermées et de ne rouvrir que début 2021. En France, l’allocution du président de la République, de mardi dernier, a mis fin à la polémique quand ce dernier a annoncé qu’au vu de l’évolution du virus et des risques sanitaires liés à l’épidémie de Covid-19, il était impossible d’envisager une ouverture des stations de skis françaises pour les fêtes. En Allemagne, les stations de Bavière dans le sud-est du pays resteront aussi closes pour les fêtes de fin d’année. En Autriche, deuxième destination de sport d’hiver dans le monde, la décision sera prise à partir de 7 décembre prochain, date de fin du confinement national.

Mais certains, comme la Pologne et la Suisse font exception et ont décidé de rouvrir leur station. En Suisse, le Président du Conseil d’état valaisan, Christophe Darbellay affirme que " la fermeture n’est pas une option… ". Un protocole sanitaire strict sera mis en place pour accueillir les voyageurs Suisses mais aussi les étrangers dans les meilleures conditions. L’objectif est d’essayer de sauver la saison hivernale.

Le marché Français des sports d’hiver

Deux continents se disputent la première place de la destination ski la plus fréquentée dans le monde. Dans le dernier classement de 2017/2018, c’est l’Autriche qui remporte la médaille d’or avec 54,5 millions de journées skieurs, suivi de la France avec 53,8 millions de journées skieurs et enfin des États-Unis avec 53,3 millions de journées skieurs.

Mais, depuis les années 2000, un nouveau pays fait son apparition, c’est la Chine. Elle enregistre, à elle seule, plus de 20 millions de journées skieurs et a permis d’augmenter le nombre global à 400 millions de journées passées sur les pistes, dans le monde.

En France, on compte 350 stations de ski réparties dans les Alpes, les Pyrénées, la Corse, le Massif central, le Jura et le Massif des Vosges. Ces stations accueillent plus de 10 millions de touristes, par an, dont 7 millions qui viennent spécialement pour profiter des pistes de ski. En termes de retombées économique, cela représente plus de 10 milliards d’Euros par saison entre l’hébergement, la restauration, les forfaits et équipements de ski. Plus de 120 000 emplois saisonniers sont ouverts pendant cette période pour faire tourner les hôtels, les restaurants, les écoles de ski, les commerces et tous les autres services en station.

Skieurs, propriétaires de stations de ski, restaurateurs, petits et grands commerçants, hôteliers…tout le monde appréhende la décision de l’Europe quant à l’ouverture ou pas des stations de skis pour les fêtes de fin d’année.

A LIRE : Le tourisme à l’heure du Covid 19

Les conséquences d’une fermeture des stations de SKI

La fermeture des stations de ski suppose la fermeture aussi des hôtels, des restaurants, des bars, des commerces alentours…Un désastre pour les régions qui vivent du tourisme de neige et de montagne. L’Autriche dont l’économie repose en partie sur l’industrie du tourisme annonce des pertes prévisionnelles d’environ 2.4 milliards d’Euros sur la période des vacances de noël si elle ne recouvre pas avant janvier 2021.

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article