Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Pratique et Utile

Point sur le Vendée Globe 2020

Vendee Globe 2020, point actualite

Après plusieurs semaines de doutes et d’interrogations, la 9eme Édition de la plus grande course à la voile autour du monde en solitaire a finalement démarré comme prévue le dimanche 08 novembre 2020 à 13h02, des Sables d’Olonne, ville de départ et d’arrivée de cette course mythique depuis 1989. Cette année, nos 33 skippers vont devoir relever un défis de taille : parcourir les 40 075 Km de la circonférence de la terre en essayant de battre le record du champion de la précédente édition, Armel Le Cleac’h, de 74 jours, 3 heures, 35 minutes et 46 secondes.

Venus des 4 coins du monde (France, Allemagne, Belgique, Espagne, Japon, Etats-Unis, Finlande, Suisse, Nouvelle-Zélande…) 6 femmes et 27 hommes se battent en ce moment contre les caprices de la mer au Cap de Bonne-Espérance avant de remonter vers le nord. Certains « récidivistes » comme Jean Le Cam et Alex Thomson sont à leur 5eme Vendée Globe.

Le classement du 08 décembre 2020

Apres l’abandon, il y a quelques jours, d’Alex Thomson pour avarie de safran, de Kevin Escoffier à cause d’un malencontreux naufrage, de Sébastien Simon et de Samantha Davies suite aux dégâts causés par un choc avec un Ofni et de Nicola Troussel à 250 Milles des côtes du Cap Vert, les skippers du Vendée Globe ne sont plus que 28. A leur tête, le Normand Charlie Dalin suivi de Thomas Ruyant et de Yannik Bestaven, pour l’instant 3e de la course.

Viennent ensuite, Louis Burton, Jean le Cam, Benjamin Dutreux et Damien Seguin 7e, naviguant actuellement sous Grand-Voile à 897.5 Km derrière le premier de la course après avoir rencontré des problèmes techniques, heureusement résolus, dans la nuit du dimanche au lundi. Il est suivi de près par Boris Hermann à la 8e position.

Dépression sur la tête de flotte

Nos 28 skippers sont maintenant entre l’océan atlantique et l’océan Indien ou une belle dépression secondaire se forme depuis plusieurs jours. Selon les prévisions météo et si les premiers monocoques en course maintiennent leurs rythmes, les deux leaders de la course feront face, dans la nuit de mardi à mercredi et dans la journée de mercredi, à des vents de 45 nœuds avec des rafales à plus de 55 nœuds et des vagues pouvant atteindre les 9 mètres.

Charlie Dalin, le skipper d’Alpivia confie qu’il s’agit de la « tempête la plus puissante » qu’il va avoir à traverser depuis son départ. Il va tenter de passer plus à l’Est pour ne pas être au cœur de la dépression. Thomas Ruyant (LinkedOut), quant à lui, a choisi de se positionner plus au nord pour retarder son arrivée et éviter les moments les plus forts de la dépression.

Mais les poursuivants aussi gouteront à cette dépression secondaire. Même positionnés dans l’Ouest, ils devront faire face à des vents de Sud-Ouest de 30 nœuds et à une mer très agitée. En sachant que la zone classée rouge de la tempête est dans le sud, le long de la Zone d’Exclusion Antarctique (ZEA).

A LIRE : Pour le bonheur de ses fans, le Vendée Globe 2020 est maintenu

Témoignage d’un skipper

Yannick Bestaven déclare ce midi que " la vie à bord est impressionnante ". En direct du Vendée Live, il nous parle de toutes les difficultés qu’il a rencontré cette semaine et de sa stratégie pour les heures à venir ; ralentir et naviguer vers le Nord-Est pour laisser passer la dépression quitte à se faire rattraper par ses camarades juste derrière. Le skipper du Maitre CoQ IV ne veut surtout pas tomber dans la gueule du loup.

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article