Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Pratique et Utile

Un projet de loi pour préinstaller le contrôle parental par défaut sur les appareils connectés

Controle parental sur tous les appareils connectes

Une proposition de loi, qui sera débattue au parlement en janvier 2022, a été déposée, le 3 novembre dernier, par le député de la majorité Bruno Studer et cosignée par Christophe Castaner, Yaël Braun-Pivet, Céline Calvez et Béatrice Piron. Son objectif est d’imposer un contrôle parental par défaut sur tous les appareils qui peuvent être connectés à Internet et notamment les Smartphones, les tablettes, les ordinateurs, les consoles de jeux…Les fabricants seront alors contraints d’installer un système pour empêcher les enfants d’accéder à des contenus qui ne leur sont pas permis avec une activation automatique lors de la mise en service de l’appareil.

Tout commence fin 2019 lorsque le chef de l’État a fixé un ultimatum à tous les acteurs Internet pour "proposer des solutions robustes" afin d’empêcher les petits d’accéder à des contenus violents ou mal saints sur le web. "Nous passerons une loi pour le contrôle parental automatique" si cela n’est pas fait dans un délai de 6 mois, menace t’il. Près de deux ans après, la menace s’est transformée en proposition de loi et va peut-être se mettre à exécution dans les prochains mois. Selon la déclaration de Bruno Studer "Nous devons désormais arriver à massifier l’utilisation du contrôle parental qui par ailleurs a d’autres avantages, notamment en permettant aux parents de répondre à la problématique du temps d’écran".

L’exposition des mineurs à la pornographie et à certaines scènes de violence sur Internet est un des grands sujets numériques du mandat d’Emmanuel Macron et ce n’est pas pour rien. En effet, la Commission des affaires culturelles déclare que selon un sondage 70% des enfants regardent des vidéos en ligne seules donc sans la présence de l’un de leurs parents et pour les 10 à 14 ans le pourcentage monte à 82%. Mais ce n’est pas tout, l’utilisation des Smartphones, des tablettes et autres appareils connectés est de plus en plus précoce. Désormais, il n’y a pas que les collégiens qui possèdent un mobile intelligent, mêmes les plus jeunes, encore en CM1 ou en CM2, ont le droit d’avoir leur propre objets pour surfer sur la toile.

Une nouvelle pratique grave, qui tend malheureusement à se développer, malgré la connaissance des multiples dangers que peut représenter internet pour les jeunes de cet âge. La raison souvent évoquée est la difficulté de certains parents à installer une application de contrôle parental, qu’ils décrivent comme trop compliquée, nécessitant des manipulations informatiques qui ne sont pas à la portée de tous. C’est aussi ce que déclare le député LREM du Bas-Rhin, Bruno Studer dont la proposition de loi vise principalement "à encourager l’usage du contrôle parental". Il ajoute, toutefois, que "La question des écrans n'est pas une question française : on est là face à un problème global, donc j'espère que la proposition de loi va pouvoir faire avancer les choses" en France mais aussi dans d’autres pays d’Europe et dans le reste du monde.

A LIRE : Le Smartphone, l’enfant et les parents

Croisons donc les doigts pour l’adoption de cette loi qui sera une première en matière de protection des enfants contre les appareils connectés.

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article