Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Pratique et Utile

L'accord du G20 augmente le taux d'imposition pour les géants du numérique et de la High Tech

Geant du numerique et le G20

Les grandes entreprises du numérique pourraient bientôt devoir payer des impôts importants, quelles que soient les échappatoires fiscales qu'elles ont depuis des années. Tout le monde sait que des entreprise comme Google, Amazon, Apple et Face book sont dans le collimateur de l'Union Européenne depuis quelques temps déjà ! La BBC rapporte que les dirigeants du G20 sont parvenus à un accord qui fixerait un taux d'imposition mondial minimum de 15 % pour les grandes entreprises. L'accord est officiel et devrait être appliqué à partir de 2023.

Les USA ont initialement lancé le concept pour empêcher les grandes firmes d'utiliser une comptabilité limite douteuse pour éviter de payer la plupart de leurs impôts dans le pays. Cependant, d'autres pays ont adopté l'idée et l'Organisation de coopération et de développement économiques (OCDE) a déclaré que cette décision pourrait rapporter environ 150 milliards de dollars.

L'accord pourrait décourager les géants du numérique comme Google, Amazon, Apple, Google, Facebook (Meta) et Netflix de s'appuyer sur des failles pour maximiser leurs profits et payer un minimum d'impots. Si l'accord permet de récupérer de l'argent, les gouvernements pourront mieux financer les services publics et aider à résoudre certains problèmes comme celui du réchauffement climatique.

Les critiques sont cependant nombreuses, et pas seulement de la part de ceux qui s'opposent généralement à une hausse des impôts. Oxfam, par exemple, a fustigé les " exclusions généreuses " qui protégeaient certains revenus et mettaient 10 ans à disparaître. Le groupe pro-égalité a également affirmé que l'accord était "extrêmement limité" et affecterait moins de 100 entreprises tout en générant peu d'argent pour les pays les plus pauvres. L'arrangement pourrait battre le statu quo pour les pays du G20, mais il ne répondra pas nécessairement à certaines préoccupations en suspens. Affaire à suivre...

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article