Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Pratique et Utile

Le Galaxy A51, le top des Smartphones de milieu de gamme

Samsung Galaxy A51

Présenté début 2020 par le constructeur sud-coréen, l’A51 est désormais le mobile incontournable pour tous les petits budgets. Lancé à un prix déjà très abordable de 379 Euros, il fait actuellement l’objet de nombreuses promotions dans les différentes boutiques en ligne. Mais ne vous méprenez pas, notre Smartphone est certes pas cher mais il est, tout de même, très bien équipé. Samsung l’a, en effet, doté de toutes les qualités requises pour satisfaire les utilisateurs exigeants que nous sommes et c’est pour cette raison qu’il a su, en très peu de temps conquérir le grand public et se classer parmi les mobiles intelligents les plus vendus au monde, l’année dernière. Il vient contrer la forte progression des constructeurs chinois avec leur Huawei Nova 5T, leur Honor 20 et leur Xiaomi Mi 9T Pro qui proposent également un bon rapport qualité/prix.

Successeur du Galaxy A50, déjà très bon, le Samsung A51 annonce faire mieux. Il embarque un écran Amoled Full HD pour des images d’une grande qualité, un quadruple module photo non seulement très polyvalent mais capturant de très bons clichés, une batterie qui remplit largement ses fonctions et se recharge très vite grâce à la charge rapide et une puce made in Samsung accompagnée du système One UI sous Android pour une expérience de navigation efficace et fluide. Alors comment cet équipement lui a permis de prendre la première place des ventes de Smartphones de milieu de gamme ? C’est ce que nous allons découvrir en examinant en détails sa fiche technique.

Un design à la hauteur mais sans surprises

Lorsque l’on prend en main le Samsung Galaxy A51 pour la première fois, nous remarquons tout d’abord sa coque en plastique, imitation verre, ornée de différentes formes géométriques et de beaux reflets qui changent en fonction de l’environnement et des rayons du soleil. Toujours à l’arrière du Smartphone, nous avons aussi l’appareil photo dorsal avec ses quatre capteurs et son flash LED encastrés dans un rectangle assez protubérant mais heureusement pas gênant lorsque l’appareil est posé à plat. A l’avant, nous retrouvons une dalle Infinity-O avec un tout petit poinçon centré en haut qui sert de logis au capteur photo avant et permet de profiter d’un écran plus grand occupant 87,8% de la face avant. Le tout est protégé par un verre Gorilla Glass 3.

Dans l’ensemble l’A51 n’est pas très différent des autres membres de la famille des A. Il n’apporte certes pas de grandes nouveautés en terme de design mais il reste assez beau, sobre et agréable en main. Sa taille de 158.5 x 73.6 x 7.9 mm est bonne, son poids de 172 grammes est léger et ses finitions sont belles. Côté connectivité, le géant coréen garde la prise mini-jack 3,5 mm qu’il place, pas loin, du port USB-C et du haut-parleur, honorable même en augmentant le volume. Il propose un emplacement pour la carte microSD et deux Nano SIM et un lecteur d’empreintes digitales, un peu capricieux, placé sous la dalle.

A LIRE : Samsung Galaxy S10, les points forts du superbe Smartphone

Un écran de technologie Oled incroyable

Samsung nous montre encore une fois qu’il est le roi des écrans. En effet, le constructeur coréen fabrique, par l’intermédiaire de Samsung Display, non seulement les dalles de ses propres mobiles mais également celles des appareils de certains de ses concurrents comme Apple. Cet avantage lui permet de faire profiter tous ses Smartphones et même ceux de milieu de gamme des meilleurs écrans comme c’est le cas de notre Galaxy A51 qui embarque une belle dalle Amoled d’une diagonale de 6,5 pouces affichant une définition de 2400 x 1080 pixels et un ratio allongé de 20:9.

Pour la luminosité, nous avons une maximale de 555 cd/m² accompagnée d’une réflectance de 48,6% permettant une bonne lecture même au soleil et une minimale de 1,8 cd/m² pour éviter de vous abîmer les yeux la nuit. Côté couleurs, pas de parfait ou de presque parfait. Nous allons devoir choisir entre deux options. Dans la première, en mode " Naturel " par défaut, nous avons un Delta E assez bon de 1,9 mais une température de couleurs de plus de 7000 Kelvins, trop loin de la norme. Et dans la seconde, en mode " Vif ", nous avons une température de couleurs plus proche de 6500 K mais des couleurs moins fidèles avec un Delta E qui monte à 5,6.

Pour finir, le retard tactile est de 46 ms, le temps de rémanence pratiquement inexistant et un taux de contraste quasi nul grâce à la technologie Oled.

Un quadruple module photo

La tendance est, en ce moment, pour les appareils photos dorsaux à plusieurs capteurs et notre Galaxy A51 ne fait pas l’exception en embarquant 4. Un principal de 48 Mégapixels ouvrant à f/2,0, un ultra grand-angle de 12 Mpx ouvrant à f/2,2, un capteur de profondeur de 5 Mpx et un objectif macro de 5 Mpx aussi. Résultats, le capteur grand angle fait des photos en 12 Mpx puisqu’il s’appuye sur le procéder du pixel-binning. De jour, il capture de beaux clichés, nets et bien colorés avec, quand même, un certain manque de détails quand on zoom trop ou que la lumière vient à manquer. Pour l’ultra grand-angle, idem, nous remarquons de belles couleurs mais des clichés un peu flous de jour comme de nuit.

Si vous aimez utiliser le mode portrait, sachez qu’il est bon puisqu’il a été amélioré depuis le Galaxy A50. Les contours du visage sont bien détourés et l’effet de floutage est plus ou moins correct avec quelques ratés mais rien de bien méchant. Côté selfies, c’est un capteur frontal de 32 Mpx, caché dans le poinçon avant, qui prend le relai. Il nous propose des photos de bonne qualité, nettes et détaillées mais un peu lissées. Pour la vidéo, le Galaxy A51 est capable de filmer, avec le module arrière, en 1080 Pixels à 30, 60 ou 120 images par seconde ou encore en 4K à 30 i/s. Nous regrettons, quand même, l’absence de stabilisation optique mais la stabilisation électronique (EIS) fera l’affaire.

Un SoC Exynos et la surcouche One UI 2.0

Pour le Galaxy A51 à moins de 400 Euros, le but n’est pas d’être une machine de guerre ou une console de jeux super puissante mais un mobile intelligent de bonnes performances pour remplir au mieux les différentes taches du quotidien de ses utilisateurs. Ce qui explique sa puce maison Exynos 9611 et sa RAM de 4 Go qui assurent une expérience agréable et fluide avec cependant quelques petits ralentissements quand il s’agit de jeux un peu gourmands.

Côté système d’exploitation, pas de surprise bien sûr. On ne change pas une équipe qui gagne. L’A51 utilise One UI dans sa version 2.0 montée sur Android 10 pour une expérience légère, complète, intuitive et ergonomique. Elle apport deux systèmes de navigation par gestes (celui de Samsung et celui de Google), un mode sombre plus noir que noir grâce aux pixels éteints de l’Amoled, une petite réorganisation du menu des paramètres, un mode bien être avec une fonction "concentration "…etc.

Autonomie : un Samsung A51 bon sans être champion

Avec une batterie généreuse de 4000 mAh, le Galaxy A51 peut être classé parmi les Smartphones endurants. Il peut, en effet, tenir une journée et demie en utilisation polyvalente soit comprenant de la vidéo, de la navigation web, une séance photos, des jeux, de la musique et des échanges sur les réseaux sociaux. Il peut également aller jusqu’à 2 journées si vous l’utilisé avec une grande modération. Mais même avec ce score, il reste moyen et ne peut donc être classé parmi les meilleurs ni par rapport à ses frères, ni à ses concurrents directs.

Sa charge prend environ une heure et demie pour passer de 0 à 100% et 45 minutes de 0 à 50% avec le bloc charge rapide de 15 Watts fourni par le constructeur. C’est plutôt raisonnable. Par contre pas de charge sans fil, Samsung la réserve à ses Smartphones haut de gamme.

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article