Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Pratique et Utile

Tout savoir sur le chocolat

Le chocolat, tous savoir : dossier pratique utile

Cet aliment bon, réconfortant et antidépresseur est un mélange de pâte et de beurre de cacao, de sucre et selon les cas de lait, de fruits secs, de crème, d’arômes…Il est plus ou moins riche en cacao, de 0% pour le chocolat blanc qui n’en contient pas du tout d’où sa couleur, à 99% pour le noir qui doit en contenir un minimum de 35%. Leur apport calorique est cependant pas vraiment différent et avoisine les 500 Kcal par 100 gramme.

Selon des chiffres de 2020, les plus gros consommateurs de chocolat au monde sont les suisses avec prêt de 9 Kg par personne et par an. Ils sont suivis par les Autrichiens et les allemands avec respectivement 8,1 et 7,9 Kilos. Les français arrivent à la onzième position, avec 4 kilos, derrière les américains, les russes, les hollandais, les belges, les polonais, les suédois et les anglais. Les deux dernier du classement sont les japonais et les brésilien avec une consommation de seulement 1,2 kg.

Mais qu’elle est donc l’origine du chocolat ? Quelles sont les différentes transformations qu’il subit avant de régaler nos papilles ? Et surtout quels sont ses bienfaits car bien sûr il en en a et pas des moindre ?

D’où vient ce délicieux aliment que tout le monde aime ?

L’histoire du chocolat remonte à plus de 4 000 ans et c’est en Amérique latine, dans l’actuel Mexique, que les premiers cacaoyers ont été trouvés par les Olmèques. Ils en faisaient des infusions pour les rituels et les utilisaient comme médicaments pour soigner certains maux. Plus tard, les Mayas en ont fait la boisson des dieux et les Aztèques en buvaient pour se rafraîchir, pour se préparer à un combat ou encore comme aphrodisiaque. La fève de cacao a même été utilisée comme monnaie.

Elle arrive en Europe et plus précisément en Espagne vers le début du 16e siècle. Selon la légende, ce sont les empereurs aztèques qui firent découvrir le cacao à l’explorateur Hernan Cortés au cours de l’une de ses expéditions en Amérique. Ce dernier en rapporta dans son pays natal où le chocolat connu une grande popularité surtout auprès des classes les plus riches. Ce n’est qu’un siècle après qu’il arriva en France grâce à l’union de Louis XIII et d’Anne d’Autriche, avant de se propager en Angleterre et dans d’autres pays d’Europe.

Le chocolat devient alors très apprécier par les bourgeois européens mais ce n’est que vers le début du 19e siècle avec la révolution industrielle et l’invention de la presse à chocolat que la préparation et le raffinement de cette fève de cacao rôtie se développe pour se démocratiser et entrer dans l’ère moderne pour devenir la base de fabrication des glaces, des gâteaux, des boissons…

A LIRE : Les fruits et légumes de l'été, comment bien manger en cette saison ?

Quelles sont ses étapes de fabrication ?

Tout commence par les cabosses, ces fameux fruits du cacaoyer dans lesquelles se cachent les fèves de cacao, la matière première nécessaire pour la fabrication du chocolat. Une fois extraitent de la cabosse lors de l’étape dite d’écabossage, les fèves sont stockées pendant quelques jours jusqu’au détachement de la pulpe qui dégagera tous ses arômes. Elles sont ensuite séchées au soleil une vingtaine de jours puis triées minutieusement, à la main, pour écarter d’éventuelles fèves mal fermentées.

Arrive après l’étape la plus importante et la plus délicate, la torréfaction. Les fèves de cacao y sont grillées pour en extraire l’arôme du chocolat et réduire leur amertume. Elles sont ensuite concassées en petits morceaux et broyées pour obtenir une pate fondante à laquelle sont ajoutés le beurre de cacao, le sucre et les autres ingrédients pour obtenir la saveur de chocolat désirée à savoir noir, au lait blanc ou Ruby.

Le chocolat noir est le plus concentré en cacao avec un minimum de 35%. Il est composé de beurre et de pâte de cacao, de sucres et de lécithine de soja. Il est riche en fer, en cuivre et apporte plus de fibres et de lipides que tous les autres chocolats. Celui au lait a globalement la même composition avec plus de sucre, du lait en poudre et seulement 25% de cacao. Il est donc moins riche en fibre mais aussi moins gras que le noir. Le chocolat blanc, quant à lui, est un peu spécial puisqu’il ne contient pas de cacao mais seulement du lait en poudre, du beurre de cacao, de lécithine et de deux fois plus de sucre que le noir. Mais celui que vous ne connaissez probablement pas et que l’on espère vous faire découvrir est le chocolat rose. Appelé aussi chocolat Ruby, il est fait à base d’un type de fèves très particulier renfermant des cabosses Ruby. Sa couleur rose et son goût fruité ne sont donc pas artificielles mais complétement naturelles.

Quels sont les bienfaits du chocolat ?

Le chocolat est l’aliment de toutes les controverses. Certains le déconseillent pour sa richesse en graisses et en calories et d’autres vantent ses vertus puisqu’il regorge d’antioxydants, d’acides gras et de plusieurs vitamines et minéraux. Sachez donc que cet aliment peut convenir à tous à condition d’acheter du chocolat de qualité et de le consommer raisonnablement, en petite quantité et pas à n’importe quel moment.

Ses antioxydants et notamment la catéchine permet de ralentir le vieillissement des cellules, les flavonoïdes réduisent les risques de maladies cardiovasculaires et d’AVC et stimulent la fonction cognitive et la mémoire. Elles aident également à augmenter les performances sportives en réduisant la consommation d’oxygène et à baisser la pression artérielle en dilatant les vaisseaux sanguins. A plus de 60% de cacao, le chocolat peut aussi améliorer la relaxation et la concentration grâce à sa teneur en acide aminé et en théanine ou encore jouer le rôle d’un antidépresseur avec sa théobronine utilisée aussi comme antitussif et son magnésium qui aident à un meilleur sommeil.

Il peut néanmoins provoquer chez certaines personnes, une poussée d’acné, des ulcères gastroduodénaux, des reflux d’acidité ou encore des migraines.

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article