Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Pratique et Utile

Comment faire participer les enfants aux tâches ménagères ?

Faitre participer les enfants au taches de la maison

Beaucoup de parents pensent, à tort, que leurs enfants ne doivent rien faire dans la maison et que leur confier même de petites tâches n’est pas approprié. Cette idée est bien sûr complétement fausse, il ne s’agit pas de les exploiter mais de les éduquer et de les préparer à la vie. En effet, des psychologues et des chercheurs ont démontré qu’un enfant qui aide à la maison en rangeant sa chambre, en posant la table, en sortant la poubelle, en passant l’aspirateur…ou encore en faisant d’autres tâches adaptées à son âge, est au final plus autonome et plus responsable.

Oui, oui, les tâches ménagères quotidienne permettent à nos petits bouts de choux d’apprendre beaucoup de choses et notamment à organiser leur temps, à développer leurs capacités motrices et cognitives, à se fixer des objectifs et à se donner les moyens de les atteindre, à se sentir utile et donc à bâtir leur confiance, à acquérir de la discipline et à renforcer leur sentiment de collaboration et d’appartenance. Sachez qu’un enfant qui aide aux différentes besognes de la maison est aussi bénéfique pour lui que pour vous puisque cela permet de vous libérer pour vous reposer et passer plus de temps avec lui renforçant ainsi vos liens parents enfants.

Mais attention, nous ne pouvons pas confier n’importe quelle tâche à nos bambins. L’affectation de celle-ci se fait en fonction de l’âge et des capacités de chacun. Alors comment savoir à quel âge notre fille ou fils peut commencer à faire son lit tout seul, à poser et débarrasser la table, à faire la poussière…? Comment lui apprendre à contribuer au ménage sans le forcer ? Et quelles solutions adoptées si il refuse ?

Quelles besognes confier à son enfant selon son âge ?

A partir de 2 ou 3 ans, votre petit chérubin est parfaitement capable d’accomplir certaines choses dans la maison comme ranger ses jouets, ses chaussures et ses livres, assembler les paires de chaussettes, trier le linge, jeter ses couches à la poubelle, mettre ses vêtements sales dans le panier à linge, arroser les plantes… Il sera même tout fier de le faire. A partir de 5 ans, il pourra rajouter à ces tâches, le rangement des vêtements propres dans les tiroirs, aider à poser la table et à ranger les courses, débarrasser sa vaisselle après le repas, verser les ingrédients secs d’une recette dans un bol et les mélanger, faire son lit plus ou moins correctement, s’habiller tout seul, s’occuper d’un animal de compagnie, plier les serviettes, faire la poussière…

Vers 6, 7 ans, il pourra aussi aider à la préparation des repas, à nettoyer la vaisselle, à balayer et passer l’aspirateur, à vider le lave-vaisselle, à sortir les poubelles, à faire du jardinage en arrachant les mauvaises herbes, à ranger sa chambre, à préparer de petits sandwichs pour le gouter mais aussi participer aux courses en allant chercher les articles dans les rayons et en les mettant dans le caddy, de plier et ranger son linge dans son armoire…Notez quand même que n’est, qu’à partir de 9 ou 10 ans que votre enfant devient réellement autonome pour faire certains tâches comme préparer des repas ou des gâteaux faciles, changer ses draps et nettoyer sa chambre, laver la vaisselle, faire ses devoirs seul, passer l’aspirateur et même tondre la pelouse, laver la voiture, faire marcher le lave-linge et le sèche-linge…

La motivation est la clé de tout

Pour éviter que les tâches ménagères ne soient considérées par votre enfant comme une corvée, il est important de l’y faire participer dès son plus jeune âge. Cela deviendra pour lui, au fil des années, une simple routine familiale et non une activité pénible qu’il est contraint de faire. Alors pour l’encourager, voici quelques petites astuces. Faites des corvées un moment de plaisir et de jeux surtout pour les plus jeunes. Vous pouvez écouter de la musique, discuter ou se raconter des blagues, tout en accomplissant les tâches ménagères. Dans la cuisine, demandez à votre enfant de devenir votre assistant, il sera plus intéressé par ce que vous lui demanderez de faire.

Surtout ne pas oublier de le remercier et de le féliciter lorsqu’il fait une tâche seul ou qu’il vous aide. Savoir qu’il a contribué à mettre de l’ordre dans la maison et qu’il vous a aidé le rendra heureux et l’encouragera à recommencer. Mais attention, votre enfant peut avoir du mal à accomplir une tâche, prendre trop de temps ou bien ne pas la faire correctement. C’est normal il est en plein apprentissage et votre rôle est de le soutenir en lui montrant, plusieurs fois si nécessaire, comment faire une chose. La clé est de toujours garder son sang-froid et de faire preuve de beaucoup de patience. Si non votre bambin risque de se décourager et de ne plus vouloir retenter l’expérience.

A LIRE : Comment aider son enfant à améliorer sa concentration ?

Des astuces pour faire face à un refus catégorique

La plupart des enfants se laissent aller à ce qu’ils peuvent assimiler à un jeu mais d’autres refusent catégoriquement de coopérer pour des raisons qu’il faut bien sûr chercher et discuter avec eux. En effet, si votre petit ne veut pas accomplir ses taches, c’est que peut-être il est fatigué, qu’il a mal quelque part, qu’il a un souci, qu’il est inquiet ou simplement qu’il est de mauvaise humeur. Ne le forcez pas et essayez plutôt de comprendre ce qu’il a.

Si la chose se répète trop souvent, insistez pour qu’il fasse ce qu’il à faire sans crier ni l’accabler de reproches, essayez de lui parler calmement puis de lui changer les idées en jouant ou en lui racontant une blague. Après cela, il sera certainement moins braqué et acceptera plus facilement de ranger ses jouets, de faire son lit ou de s’habiller tout seul. Expliquez lui qu’une fois sa tache terminée, vous aurez plus de temps ensemble pour aller au parc ou faire une activité qu’il aime.

Face au refus, certains parents vont décider de faire le travail eux-mêmes ou promettre de l’argent ou une récompense à leur enfant. Attention, ce sont deux attitudes à ne jamais avoir, elles encouragent vos petits la fainéantise et l’irresponsabilité. Encore une fois, discutez et expliquez que les tâches ménagères est l’affaire de toute la famille et qu’en tant que membre il doit y contribuer pour le bien de tous.

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article