Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Pratique et Utile

Le Black Friday 2020 menacé par le Covid-19

Black Friday 2020 avec le Coronaviris COVID-19

Le Vendredi Noir, appelé plus communément le Black Friday, est prévu, cette année, le 27 novembre prochain. Mais il semble que ce jour, habituellement, tant attendu par les consommateurs du monde entier, est cette fois, craint par tous en raison du COVID-19. Selon une étude Emarys, seulement 4% des Américains, 10.8% de Français et 13% de Britanniques se disent prêt à sortir faire les magasins ce jour-là. Les autres ont peur d’une éventuelle contamination et restent prudents et ce malgré le strict dispositif sanitaire mis en place (Port obligatoire du masque, distanciation sociale, paiements sans contacts…). Ils consommeront mais de chez eux grâce aux achats en ligne.

Ce Vendredi, qualifié de fou par certain, est la journée qui donne le coup d’envoi des achats des fêtes de fin d’année. C’est l’occasion pour tous de faire de bonnes affaires. Des soldes exceptionnelles, pouvant aller jusqu’à 75%, sont proposées par les magasins et sur internet par les sites de e-commerce. C’est un évènement annuel qui a toujours lieu le lendemain de la fête de Thanksgiving, le quatrième vendredi du mois de novembre. Sa date change donc chaque année. En 2021, se sera le 26 novembre et en 2022 le 25 novembre.

Les origines de cet évènement commercial

Actuellement, organisé dans tous les pays du globe, le Black Friday prend ses origines des Etats-Unis. Quant aux circonstances de sa création, elles restent encore un peu floues. Il existe plusieurs versions. Dans la première, qui remonte aux années cinquante, le terme de Black Friday, désignait le vendredi avant Thanksgiving que tous les employés Américains voulaient prendre en congé pour faire un long week-end. Dans la seconde version, cette expression désignait les bouchons sur les routes des grandes villes Américaines encombrées par des consommateurs allant faire leurs achats de noël. Et la troisième et dernière version, parle de commerçants Américains qui voulant rebooster l’économie d’après la grande dépression, de 1929, instaurent ce nouveau concept de solde avant les soldes.

Mondialisation oblige, le Black Friday s’est exporté aux quatre coins du monde. Il fait son apparition en Europe vers le début des années 2010. Il profite depuis aux grandes enseignes de vente en ligne comme Amazon, Cdiscount, Apple, Best Price Market… Mais c’est Amazon, le géant du web qui lance ça pour la première fois. Des promotions exceptionnelles sur internet en Grande-Bretagne, en France puis un peu partout ailleurs. Contrairement aux USA ou les soldes du Vendredi Fou se font principalement dans les magasins, en Europe c’est surtout du e-commerce. Elles peuvent durée un jour ou une semaine selon les secteurs et les enseignes ; ce qui permet moins de rush et de bousculade dans les magasins contrairement à ce qui se passe outre-Atlantique.

A LIRE : Des fêtes de fin d’année et un Noël pas comme les autres

Une journée d’hystérie pour les Américains

Aux Etats-Unis, le Black Friday est, en effet, la journée de tous les excès pour les consommateurs. Chaque année, on voit le même scénario d’hystérie. Des bagarres entre les clients dans les boutiques, des personnes piétinées, blessées et même parfois des morts (une dizaine au total) pour un manteau, une chemise, un ordinateur, un Smartphone ou encore une cocotte-minute…à moins 75% de réduction. L’excitation gagne tous les esprits et fait dépenser aux Américains, en un jour, des sommes faramineuses, plus de 60 Milliards de Dollars en 2018. Une somme qui dépasse celle dépensée pendant les soldes ou pour les achats de noël.

Les budgets explosent, les transactions bancaires atteignent des records jamais vus (50 Millions de transactions) mais attention aux promotions bidon. Ne vous jetez pas dans la gueule du loup. Certains commerçants sont sans scrupules est trichent sur les prix de leurs produits. Soyez donc vigilant.

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article